Votre programme
perte de poids

La méthode du Dr MARTIN-PRIVAT vous guidera
dans votre amincissement et votre stabilisation

La signature forme &
bien-être au naturel

Des compléments à base de plantes et de nutriments
qui offrent une palette de solutions naturelles à vos petits
tracas de forme et de bien être :
digestion, sommeil, articulations, circulation, vitalité,…

Votre conseillère
minceur et bien-être

Votre coach, spécialisée en nutrition et bien-être,
vous prendra en charge individuellement
et vous prodiguera des conseils personnalisés.

Actualités :

    • 30 OCT 14
    • 0
    Light, allégé, pauvre en…Comment choisir ?

    Light, allégé, pauvre en…Comment choisir ?

    Les produits dits « bons pour la santé » ont envahi les rayons de nos supermarchés. Du « light » à « l’allégé » en passant par le « pauvre en », il n’est pas toujours facile de savoir comment faire les bons choix.  Simples arguments marketing ou réelle efficacité, nous vous aidons à y voir plus clair : cliquez ici.  

    • 15 OCT 14
    • 0
    Qu’est-ce que l’indice PRAL ?

    Qu’est-ce que l’indice PRAL ?

    Les nutritionnistes se servent de différents indices pour classer les aliments. Par exemple, les aliments qui contiennent du sucre se différencient par leur index glycémique alors que la qualité des protéines est déterminée par leur indice chimique. Plus récemment, l’indice PRAL a été défini pour évaluer l’action acidifiante ou alcalinisante d’un aliment. Explications.

    • 30 SEPT 14
    • 0
    Fructose, bon ou mauvais sucre ?

    Fructose, bon ou mauvais sucre ?

    Le fructose est un sucre présent naturellement dans les fruits et le miel. Les personnes diabétiques le connaissent bien car il a un pouvoir sucrant élevé et un faible index glycémique. Autrement dit, il faut en utiliser moins que le saccharose (sucre de table) pour avoir la même intensité sucrée et il a moins d’impact

    • 15 SEPT 14
    • 0
    Aspartame : sécurité prouvée

    Aspartame : sécurité prouvée

    L’aspartame, édulcorant intense découvert en 1965, est largement controversé depuis sa mise sur le marché. Ses détracteurs l’ont accusé de tous les maux : il a été notamment tenu pour responsable de dommages sur le cerveau, de crises d’épilepsie, d’atteintes du système nerveux et de la hausse des risques de cancer. De nombreuses études ont été